Un bateau c’est du lien

"Poulies" Huile sur papier (50 / 65 cm)

« Poulies » Huile sur papier (50 / 65 cm)

Il n’existe que par les cordages, les filins, les bouts, les garcettes, les drisses, les filets, les mailles, les amarres, les anneaux, les manilles, tout ce qui tisse et attache, arrime, amarre.

Il y a les clous et aussi, s’il restait un petit trou, le calfat et la poix, le mastic, le braie, la glue marine, tout ce qui bouche et colle et remplit et relie encore mieux entre eux les éléments.

Sur les boutres, les bordés eux même sont cousus, et aussi bien sûr les voiles, elles-mêmes attachées par tous les points aux mâts et espars… il faut ajuster, enchâsser, encastrer, arrimer tous les objets du bord, faire des équipés pour les bouteilles et les verres, coincer les casseroles sur la gazinière, enfermer les vêtements dans des sacs de marins, eux-mêmes solidement maintenus  enfermés dans des filets ou des coffres. Tout menace toujours de s’échapper, s’envoler, se désarticuler. Un bateau c’est d’abord de la liberté pure. Il faut milles chaines, attaches, liens, clous pour qu’il ne s’éparpille pas en planches, eau, trous, air…

Les voiles, les drapeaux, les filets sont eux-mêmes des pièges, pièges à vent et à poissons, et les marins inlassables nouent et dénouent, inventent des centaines de nœuds qui lient et relient les hommes entre eux et aux objets pour la survie.

Il y a aussi les lignes de vie et les harnais…

Sans parler de la nécessité d’être relié aux phares et aux balises, aux amers et aux bouées cardinales, aux satellites et aux étoiles, de tracer des caps qui relient des points virtuels sur des cartes vides…

C’est ainsi que se font les équipages pour la survie de chacun et de tous dans un monde qui tend toujours à vouloir s’éparpiller.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :